Facebook Live , Périscope : ça part en live sur les réseaux sociaux !

Facebook Live , Périscope : ça part en live sur les réseaux sociaux !

Périscope a à peine un an d’existence que d’ores et déjà les avis sont partagés quant à son utilité et son absence de régulation. Malheureusement Périscope fait régulièrement la une de l’actualité car il ne se passe pas un seul jour sans son lot d’événements « trash » , à la limite du voyeurisme malsain ou encore de défis les plus idiots les uns que les autres lancés par des gamins en mal de « like » ou de followers.

 

Retour en arrière et petite explication de texte : Périscope permet de filmer en direct via son smartphone ou sa tablette, cela s’appelle faire un scope. Les scopeurs , personnes qui diffusent le film peuvent également le réutiliser dans un mode replay. Véritable streaming de flux vidéos, cela permet à chacun de mettre en place son propre média, sa propre chaîne de tv en quelque sorte. Twitter s’est très rapidement aperçu de la martingale potentielle en rachetant Périscope quasiment lors de son lancement en 2015. Twitter bénéficie de ce fait de la force de son audience et Périscope la force de sa techno de streaming vidéo. Les deux plateformes apportent une promesse simple et forte aux utilisateurs : bénéficier d’une visibilité maximale, de sa minute de gloire auprès des twittos, les utilisateurs de twitters .

 

Les exemples d’utilisation et expériences professionnelles commencent à faire leur preuve également et l’on peut constater que bien encadré et bien conçu, les scopes peuvent vite être une source de visibilité et de crédibilité. On peu ainsi citer le très bon scopeur : NowTechTV qui a su, en à peine quelques mois, prendre une place de choix dans le domaine des tests de matériels de geeks et apps en tout genre. En direct, NowTechTv réunit chaque matin à 8h00 entre 100 à 200 followers qui commentent et like en direct aussi les interventions du scopeur. Ce n’est pas encore l’audience d’un Télé Matin mais nous ne sommes pas du tout dans les mêmes cibles d’audience : à contenu ciblé correspond une audience très qualifiée. Dans ce type de scope, il faut être accepté par le scopeur avant de pouvoir le suivre en direct et si par malheur un follower commence à dériver et déraper dans ses commentaires, le scopeur a la possibilité de le bloquer.

Donc bien utiliser, Périscope peut être un outil redoutable d’efficacité : imaginez les webinars, mini-conférences, les évènements professionnels live : tout est possible dans la limite d’une bonne connexion wifi ou 4G. Il n’y a plus de limite à être limité à une cinquantaine de participants dans une salle de conférences, les followers peuvent être par centaines à suivre cette même conférence professionnelle et ce partout en France.

L’empire « Facebook » contre-attaque

COJT conseil e businnes e marketing live sur les reseaux sociaux facebook live

Facebook n’est pas en reste non plus et ne compte pas se laisser distancer sur cette nouvelle martingale de l’audience du streaming vidéo et vient également de lancer sa propre plateforme de flux vidéos live avec le Facebook Live.

En effet, quand une plateforme lance un nouveau service, les autres ne tardent pas à sortir l’artillerie lourde. Et, évidemment, Facebook ne fait pas exception à la règle.
Propulsé en décembre 2015, Facebook Live est un réel enjeu dans la stratégie de développement de Mark Zuckerberg, Twitter ayant pris une certaine avance avec Périscope et l’augmentation constante de contenus vidéos visionnés sur mobile.

Pour créer son « live », il n’y a rien de plus simple : se connecter, décrire sa vidéo et c’est parti. Sauf que, comme pour chaque communication sur un réseau social, il faut le préparer.
En effet, pour les entreprises bénéficiant déjà d’une communauté de 200 à 300 followers, le live est une piste intéressante à creuser. Mais il faut préparer son contenu : « de quoi vais-je parler ? », « timer » son intervention en tenant compte de ce qu’on doit dire et des commentaires des followers, « prévoir » du temps et les questions potentielles qui arriveront « en live ».
L’improvisation doit être maîtrisée si vous souhaitez proposer un contenu pertinent et en cohérence avec la ligne conversationnelle à laquelle vos followers sont habitués.
De plus, en commentant votre live, vos followers deviennent prescripteurs puisque leur participation sera visible par leur communauté et entraînera de nouveaux internautes spectateurs.
Une fois la diffusion terminée, la vidéo est automatiquement partagée sur votre page professionnelle pour une consultation en différé.

 

Oui, en résumé, tout comme Périscope…mais version Facebook !

 

Alors, vous vous dites bien que Mark ne fait pas ça que pour le fun ?
Vous avez raison. Le but est aussi de proposer le Facebook live aux annonceurs. Facebook mettra à disposition des statistiques précises comme par exemple, le nombre total de spectateurs uniques et leur répartition.

 

Phénomène de mode ou réel outil incontournable du web ? L’avenir le dira mais tout de même, il y a fort à parier que les téléspectateurs de Télé Matin iront prochainement voir le live de l’émission (oui, on est fan…Big Up William Lémergie)

Ce qu’il faut retenir de ces nouveaux outils émergents : c’est qu’une fois passé le « bruit », la « cacophonie » des utilisateurs en mal de sensations ou de minute de gloire, chacun peut maîtriser son propre contenu en streaming vidéos, le partager , fédérer une communauté professionnelle et accroître sa crédibilité et légitimité dans son domaine, le tout est d’être bon, accrocheur et pertinent lors des interventions et surtout d’avoir une ligne éditoriale claire et limpide… un nouveau métier de journaliste-bloggueur est peut-être en train de naître.

 

Reste le choix de la plateforme : Avant de vous lancer, faites l’état des lieux de votre visibilité sur Twitter et sur Facebook et bien sûr de votre capacité à prendre la parole et tenir en haleine vos spectateurs tout au long de votre live mais aussi dans la durée car le seul indicateur de performance dont vous disposerez sera le nombre croissant de spectateurs ou …décroissant.

 

L’Équipe COJT
Consultants ecommerce Lille
Article corédigé par Juliette Dernoncourt et Jean-Philippe Wozniak, Consultante ebusiness au sein du cabinet conseil web Lille COJT// conseils ecommerce Lille / accompagnement stratégie e-commerce Lille / agence référencement naturel Lille