Le Black-Marketing pour accroître sa e-reputation

Le Black-Marketing pour accroître sa e-reputation

Pour augmenter sa visibilité sur le web, de nombreux moyens existent ; adwords, publicité, emailing, benchmarketing… Tous sont légaux et génèrent du trafic sur votre site e-commerce. Mais, il est souvent long et fastidieux d’obtenir une bonne visibilité sur la toile. Voilà pourquoi certains se lancent dans des méthodes offensives et frauduleuses. Ces techniques (non utilisées au sein de notre cabinet), nombreuses dans le monde du 2.0 sont appelées « black marketing » ou encore « marketing alternatif », en voici quelques-unes :

  • Utiliser Le Viral Marketing

Attaquer l’image de l’adversaire, faire courir une information négative, une rumeur ou un faux témoignage à l’encontre du concurrent et parfois même s’infiltrer dans le système informatique du site e-commerce pour obtenir des données confidentielles.

Comment ? En utilisant le bouche-à-oreille, en exploitant les réseaux sociaux, les blogs et autres forums afin de véhiculer une information négative, de nuire à l’entreprise et de berner les internautes en créant un faux compte. Le Viral Marketing a une grande rapidité de diffusion, et renforce la crédibilité du message.

  • Le Link Doping

Technique plus pointue, le link doping est un échange de liens en grand nombre entre des sites e-commerce comme éditoriaux avec pour objectif de générer du trafic supplémentaire.

  • Les Darksites

Sites internet qui n’affichent pas leurs véritables identités, ils sont crées pour diffuser une image positive de l’entreprise ou pour vanter et valoriser les produits qu’elle commercialise. Les darksites ont pour but de démontrer que cette entreprise ou ce produit est le meilleur. Pour cela, il n’est pas rare de voir des darksites dénigrer le produit d’un concurrent e-commerçant pour aboutir à cette même conclusion.

  • Le Phishing

Le phishing ou « hameçonnage » est une technique frauduleuse utilisée par les kackers pour récupérer des informations, souvent bancaires, auprès d’internautes. Le phénomène existe depuis 1996 et ne semble pas diminuer (ce qui est normal vue l’essor du e-commerce en France !)

Comment ? Par le biais d’un mail qui usurpe l’identité d’une entreprise de confiance comme une banque ou un site e-commerce et qui invite l’internaute à se connecter en ligne via un lien URL pour remplir un formulaire grâce auquel le pirate obtient ses coordonnées bancaires.

 

Loin de nous l’idée de vouloir vous pervertir mais il est intéressant de vous faire prendre conscience que des techniques déontologiquement moins correctes que les vôtres (et les nôtres) existent. Sinon pour accroître votre e-reputation dans la durée et dans la légalité, vous pouvez aussi faire appel aux consultants e-marketing de CoJT : cabinet conseil e-commerce

 

Article rédigé par : Thomas Bourghelle – cabinet CoJT-Conseil // conseils et stratégie e marketing Lille // accompagnement e-commerce Lille